L’avenir est-il au télétravail?

En mars 2020, l’arrivée du télétravail aura ébranlé le quotidien de milliers d’employés. Pour beaucoup d’entre eux, devoir s’adapter à ce nouveau mode de travail aura été un défi de tous les jours.

Mais qu’en est-il aujourd’hui, presque deux ans plus tard? À l’heure où certaines entreprises commencent à réfléchir à un plan de retour au bureau, beaucoup de travailleurs doivent admettre que le télétravail comporte son lot d’avantages qu’ils ont peine à quitter.

Après coup, la question se pose : l’avenir serait-il finalement au télétravail?

Le télétravail adopté par la majorité des employés

Le télétravail appliqué à grande vitesse dans un contexte de crise sanitaire n’aura pas été de tout repos. Mais une fois bien intégrée, cette alternative qui devait être temporaire semble plaire à la majorité des travailleurs.

Selon une étude de la BDC menée auprès de 2000 employés et de plus de 700 PME, 55 % des travailleurs auraient manifesté l’envie de continuer le télétravail quand la pandémie sera terminée.

C’est que le télétravail comporte des atouts non négligeables : temps passé sur la route considérablement réduit, heures de travail plus flexibles, meilleure conciliation travail/famille, opportunité de travailler de partout… Pour beaucoup d’employés, le retour à la normale n’est plus nécessairement synonyme de soulagement.

Le télétravail du côté des employeurs

Du côté des employeurs, l’instauration du télétravail n’aura pas été de tout repos, mais semble proposer des avantages intéressants une fois l’inconfort passé.

Toujours selon l’étude de la BDC, 74 % des employeurs affirment qu’ils continueront à offrir l’option du télétravail à leurs employés après la pandémie. Leur choix serait sans doute motivé par les bénéfices qu’ils ont pu remarquer dans les derniers mois.

En effet, 27 % d’entre eux ont noté que le télétravail leur donnait accès à un plus large éventail de talents, ce qui est un atout majeur en contexte de pénurie de main-d’œuvre. La réduction des coûts d’exploitation est également un facteur important qui aura permis à certains de réaliser des économies notables.

Le télétravail, oui, mais en formule hybride

Malgré les bons côtés observés par les deux partis, le télétravail comporte certains inconvénients qui sont à prendre en considération.

Les employés ont, certes, gagné en liberté avec cette formule, mais tous s’accordent sur le fait que les communications sont beaucoup moins faciles à distance. La baisse d’efficacité, la fatigue liée à l’écran et la solitude sont aussi des facteurs qui freinent l’adoption définitive du télétravail. Pour ces raisons, beaucoup d’entreprises pensent opter pour un environnement de travail hybride qui combinerait le meilleur des deux mondes.